Equipe Ecosystèmes Littoraux - EqEL |
Recherche  |
Axes de recherche
Axes de recherche

Thématiques de recherche

Fonctionnement des écosystèmes littoraux méditerranéens à base de magnoliophytes marines, à partir du modèle Posidonia oceanica. 


La stratégie scientifique retenue vise à répondre à la question suivante : Quelle est la résilience des herbiers de magnoliophytes marines face aux changements globaux (changements climatiques, état de la contamination) et dans quelle mesures peuvent-ils contribuer à en atténuer les effets ? 

  
Dans cette optique trois approches complémentaires sont développées : 

 

  • La localisation et l’évaluation de la vitalité de ces écosystèmes à partir de cartographies précises (intégrées dans un Système d’Informations Géographiques), et de descripteurs développés et validés dans le cadre de la mise en place des Directives européennes « Cadre Eau » et « Stratégie Milieu Marin ».
  • La quantification des flux de carbone, grâce à la découverte d’une nouvelle technique d’investigation, la lépidochronologie, afin d’estimer la part de carbone fixée, exportée et séquestrée au sein de la matte.
  • L’utilisation des magnoliophytes marines comme intégrateur de la qualité globale des eaux marines grâce à leur capacité d’accumulation et de mémorisation d’éléments-traces (e.g. métaux) et la mise en place de réseaux de surveillance (RSP, SeagrassNet). 

  
À travers l’action « Changements globaux », développée au sein de la FRES 3041, l’Equipe Ecosystèmes Littoraux s’investit plus particulièrement dans l’évaluation de la résilience des herbiers de magnoliophytes marines de Méditerranée face au changement climatique et cherche à évaluer dans quelle mesure ces écosystèmes pourraient jouer un rôle dans leur atténuation (conservation des puits de carbone). D’autres habitats côtiers sont également abordés dans le cadre de cette démarche (peuplements coralligènes).

 

Page mise à jour le 14/02/2017 par BRIAC MONNIER