Equipe Ecosystèmes Littoraux - EqEL |
Recherche  |
Programmes de recherche
Programmes de recherche

Au cours de nos activités de recherches, plusieurs actions ont intéressé plus particulièrement le littoral de la Corse. Les résultats acquis sont intégrés dans un système d’informations géographiques du littoral insulaire.


Programme CANOPé (2018 - En cours)

Le programme CANOPé (CArtographie, fonctionnalités de Nurserie et de protection contre l'érOsion côtière des récifs de Posidonie, vulnérabilité face aux changements globaux) vise à localiser et cartographier les récifs le long du littoral méditerranéen français et établir un diagnostic de leur état de conservation. Il cherche en effet à mieux comprendre leur rôle face aux problématiques d'érosion des littoraux sableux ou en tant que nurserie pour les poissons. L'enjeu est notamment, dans un contexte de développement des activités anthropiques et de changements globaux, d'appréhender a dynamique passée et l'évolution future de ces formations récifales .


Programme PADDUC-CHANGE (2017 - En cours)

Le projet PADDUC-CHANGE se propose d’évaluer la contribution de deux « écosystèmes/habitats-clés » présents en Corse, à savoir les Pozzines d’altitude (comparables dans leur mécanisme de fonctionnement aux tourbières) et les herbiers sous-marins à Posidonia oceanica, à la fixation et la séquestration des gaz à effet de serre (puits de carbone) et, par voie de conséquence, à l’atténuation des effets du changement climatique. L'objectif de ce programme consiste à mieux comprendre, conserver et si possible renforcer ces puits de carbone en réalisant un inventaire, une estimation des quantités de carbone séquestrées dans ces deux écosystèmes-clés et en identifiant les pressions, susceptibles de mettre en péril ces formations naturelles et les services écosystémiques qu'elles fournissent.


Programme GIREPAM (2017 - En cours)

Le programme GIREPAM (Gestion Intégrée des Réseaux Ecologiques à travers les Parcs et les Aires Marines) est un projet visant à développer une stratégie de gestion intégrée transfrontalière, conçue et mise en œuvre par les régions, en réseau avec les parcs et aires protégées partenaires, pour développer des solutions communes aux plus importants problèmes de gestion de la zone de coopération (sur-fréquentation touristique, sur-pêche, dégradation des habitats naturels, pollution, conflits sociaux etc).  Il vise à promouvoir le concept « capital naturel : bien commun, gestion commune ». L'objectif est d'améliorer la gouvernance et la gestion des zones marines et côtières, avec les acteurs responsables de la protection du patrimoine naturel, dans le cadre d'une approche globale qui va au-delà d'une vision territoriale limitée et tient compte des perspectives européennes pour le développement d’une économie verte et bleue.


Réseau Alien Corse (2015 - En cours)

Le Réseau Alien Corse (RAC), initié en 2015 par l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC) en partenariat avec la DREAL Corse, est un réseau de surveillance des espèces exotiques dites "alien" potentiellement envahissantes, sur le littoral de la Corse. Plusieurs structures collaborent aux actions du RAC, comme  la Fédération Français d’Etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM) de Corse, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement « U Marinu » et l’Equipe Ecosystèmes Littoraux (EqEL) de l’Université de Corse. En tant qu’autorité scientifique, EqEL assure une mission de conseil et d’expertise dans la mise en œuvre du RAC. Ceci se traduit par i) une réflexion sur la problématique des espèces introduites, ii) le recensement et le contrôle des signalisations d’espèces nouvelles, reçues par le réseau, iii) le suivi de la dissémination des aliens, déjà identifiés le long du littoral de la Corse, et iv) la participation à des actions de communication visant à faire connaître le RAC et ses actions auprès des acteurs locaux et du grand public, comme de la communauté scientifique internationale.


Réseau T-CorseNet (2013 - En cours)

Le Réseau T-CorseNet est un réseau, initié en 2013, qui vise à suivre l'évolution de la température des eaux marines (évolution générale et évènements extrêmes/anomalies thermiques), au niveau de la limite inférieure des herbiers à Posidonia oceanica (partie la plus profonde). Cette surveillance (capteurs de température) est déployée sur 21 sites répartis le long du littoral insulaire.


Programme CIGESMED (2013 - 2016)


Ce programme européen FP7 (SeasEra), financé par l'ANR, intitulé « Coralligenous based indicators to evaluate and monitor the  "Good Environmental Status" of the Mediterranean coastal waters » associe des chercheurs français, Turks et Grecs travaillant dans une dizaine de laboratoires. L’objectif principal est de comprendre les liens existants entre les pressions naturelles et anthropiques et le fonctionnement des écosystèmes pour évaluer et maintenir le bon état écologique de la Méditerranée. 

Programme CIGESMED.pdf


Programme CHANGE (2012 - 2014)


Ce projet se concentre sur les changements climatiques globaux et leurs impacts sur les milieux insulaires. Il a pour objectif d'anticiper ces changements et proposer des stratégies alternatives de développement et de conservation du patrimoine naturel (rôle des aires protégées). 

Programme CHANGE.pdf


Projet CAPCORAL (2010 - 2014)


Associant le GIS Posidonie et l’équipe « Ecosystèmes Littoraux », ce projet se propose de réaliser une cartographie des peuplements coralligènes du Cap Corse, jusqu’à 100 m à 200 m de profondeur. Outre leur intérêt en terme de biodiversité et de production halieutique, ces peuplements pourraient jouer un rôle majeur dans l’atténuation des changements climatiques (séquestration du carbone). 
Les données sont acquises lors de trois campagnes océanographiques réalisées à bord du navire de l’Ifremer « Europe » en 2010, 2011 et 2013. Ce travail est réalisé grâce aux moyens de l’Institut des Sciences de l’Univers en collaboration avec l’AAMP, l’OEC, la DREAL de Corse et le CAR/ASP. Ce travail a permis la réalisation d’un doctorat au sein de notre équipe en 2012. 

Projet CAPCORAL.pdf


Réalisation d’une plaquette d’information sur les peuplements coralligènes (2010 - 2011)
 

Dans le cadre des campagnes océanographiques Capcoral 2010 et 2011, les chercheurs de l’Equipe Ecosystèmes Littoraux ont réalisé, à la demande de la Collectivité Territoriale de Corse,  un document d’information sur les bioconcrétionnements marins. Ce document « grand public » est en cours de valorisation dans le cadre d’une collaboration avec le CPIE de Corte. 

Plaquette.pdf


Réseau de Surveillance Posidonies Corse (2004 - 2014)


Initié en 2004, par l’Office de l’Environnement de la Corse, le Réseau de Surveillance Posidonie, associe le GIS Posidonie et l’équipe « Ecosystèmes Littoraux ». Ce réseau «nouvelle génération» a permis la mise en place de 30 sites (en limite supérieure et inférieure) selon un protocole standardisé. Cette nouvelle phase permettra l’installation de 9 nouveaux sites dans la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio et d’effectuer un premier retour sur les 15 limites inférieures, installées précédemment. Elle permettra également l’installation de capteurs thermiques en limite inférieure de l’herbier. 

RSP Corse.pdf


Cartographie des herbiers (1995 - 1997)


Coordonnée par notre équipe et valorisée dans le cadre d’un doctorat cette initiative, unique en Méditerranée, a été reprise aujourd’hui par plusieurs pays car elle constitue un outil de référence pour la gestion des écosystèmes littoraux. Ce travail a été réalisé en partenariat avec le GIS Posidonie, l’Institut des Sciences de l’Univers, l’Ifremer, l’Office de l’Environnement de la Corse et la Collectivité Territoriale de Corse.


Evaluation de la contamination (2000 - 2010)


Valorisée par la soutenance de cinq doctorats, l’utilisation de la Posidonie comme indicateur de la contamination de l’environnement littoral, a été validée dans le cadre de programmes européens (INTERREG), du Contrat de Plan Etat- Région (2003) et du GDR “Gestion des Ecosystèmes Littoraux Méditerranéens”. Dans le cadre de ces programmes et du GDR codirigés par notre équipe et l’Ifremer PACA, la contamination d’une trentaine de stations du littoral insulaire a été évaluée (métaux traces, hydrocarbures) puis étendue à l’ensemble du bassin méditerranéen.


Caractérisation des principales lagunes (1997-2000)


Initié au sein du programme LIFE, coordonné par l’Office de l’Environnement de la Corse, et poursuivi dans le cadre du Programme National d’Océanologie Côtière (PNOC – Ifremer), ce travail, valorisé par la soutenance d’un doctorat, a permis de réaliser un état de référence des principales lagunes corses et servir de base à la mise en place du Réseau de Suivi Lagunaire. Distribution des herbiers de Posidonies.


Impact de l’aquaculture sur l’Environnement (1994-2005)


Initiée dans le cadre des programmes INTERREG (I et II) cette approche s’est concrétisée par la réalisation d’une cartographie d’aptitude à l’implantation de fermes aquacoles en Corse. Ce travail mené en collaboration avec l’ADEC, le CRITT, l’Ifremer et le syndicat des aquaculteurs a été valorisé par la soutenance d’un doctorat.

Page mise à jour le 16/04/2018 par BRIAC MONNIER