Logo du site
Equipe Ecosystèmes Littoraux (EqEL) | UMR CNRS Sciences Pour l'Environnement 6134 / Fédération de Recherche Environnement Société 3041
Attualità
Equipe Ecosystèmes Littoraux (EqEL)  |
Attualità

Séminaire de lancement du projet RenforC

Contexte 
  • L’herbier de Posidonie : Un puits de carbone majeur

Les herbiers de Posidonies sont considérés comme des puits de carbone majeurs à l’échelle de la biosphère, à l’instar des tourbières ou des mangroves. Ces herbiers sont particulièrement bien représentés en Corse (53 736 ha) où ils occupent 60% des fonds entre 0 et 40 m de profondeur. Leur capacité de fixation du carbone est estimée à plus d’1 t/ha/an. De plus, 20% de ce carbone est séquestré chaque année au sein d’une structure unique - La matte – où il s’accumule pendant des milliers d’années. Ces mattes d’une épaisseur moyenne de 2,5 m correspondent à plus de 4 000 ans d’accumulation de carbone organique et inorganique. La préservation de ces puits de carbone, voire leur renforcement, constituent donc un défi majeur dans le cadre de l’atténuation du changement climatique.

  • La plaisance et la régression des herbiers

Le développement de la grande plaisance constitue une activité de nature à fortement impacter ces puits de carbone (perte de 8,2 ha de Posidonies entre 2019 et 2021 dans un seul secteur de la baie de Sant’Amanza particulièrement impacté par l’ancrage, soit près de 20% des herbiers). Ces dégradations sont à l’origine d’un relargage de ce carbone dans l’environnement (sous forme de dioxyde de carbone ou de méthane). En 2019, un Arrêté Préfectoral (N°123/2019) interdisant l’ancrage des unités de plus de 24 m, dans les herbiers du littoral méditerranéen, a été promulgué. Il a été suivi par un Arrêté Préfectoral réglementant le mouillage et l'arrêt des navires de 24 m et plus dans le périmètre de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio (N°206/220) faisant de cette réserve un site d’expérimentation unique pour suivre la restauration des herbiers de Posidonies.


Objectifs

L’objectif de ce programme est de tester dans un site « atelier » unique différentes stratégies de renforcement de ces puits de carbone (conservation, recolonisation naturelle). Plusieurs méthodes de restauration des herbiers de Posidonies seront expérimentées afin d’’évaluer leur efficacité mais également leur coût au niveau écologique et financier. Le projet s’articulera autour de trois phases successives détaillées dans le compte-rendu du séminaire de lancement (bas de page).

 

à télécharger
BRIAC MONNIER | Mise à jour le 01/09/2021
Rendez-vous

Lundi 26 avril 2021 de 13h30 à 18h00

Campus Grimaldi, Campus Grimaldi, Corti

Contact
Proposé par :
Laboratoire Sciences Pour l'Environnement (CNRS / Université de Corse)
GIS Posidonie

En partenariat avec :
THALASSA Marine Research & Environmental Awareness, Universitat de les Illes Balears, Instituti Mediterraneo de Estudios Avanzados, Biosurvey, Università degli Studi di Palermo, International School for Scientific Diving “Anna Proietti Zolla”