Logo du site
Equipe Ecosystèmes Littoraux (EqEL) | UMR CNRS Sciences Pour l'Environnement 6134 / Fédération de Recherche Environnement Société 3041
RenforC  |

Présentation


Objectifs stratégiques

Les herbiers à Posidonia oceanica sont considérés comme des puits de carbone majeurs à l’échelle de la biosphère, à l’instar des tourbières ou des mangroves. Ces herbiers sont particulièrement bien représentés en Corse (53 736 ha) où ils occupent 60 % des fonds entre 0 et 40 m de profondeur. Leur capacité de fixation du carbone est estimée à plus d’1 t/ha/an. De plus, 20 % de ce carbone est séquestré chaque année au sein d’une structure unique - la matte - où il s’accumule pendant des milliers d’années. Ces mattes d’une épaisseur moyenne de 2,5 m correspondent à plus de 4000 ans d’accumulation de carbone organique et inorganique. La préservation de ces puits de carbone, voire leur renforcement, constituent donc un défi majeur dans le cadre de l’atténuation du changement climatique.


Calendrier prévisionnel des activités

 

Le projet RENFORC (RENFOR / Carbone / Corse) se déroulera sur une période de trois années et s’articulera autour de plusieurs actions/phases successives :

  • Phase 1 – Printemps/été 2021 : Préparation et réalisation d’un séminaire sur les stratégies de renforcement des puits de carbone en milieu marin et plus particulièrement sur la restauration des herbiers de Posidonies. Au cours de ce séminaire seront abordés, (i) les stratégies et les approches éthiques de restauration (code de bonne conduite, contraintes règlementaires), (ii) les techniques disponibles et leur efficacité, (iii) les techniques innovantes, (iv) la présentation du site pilote de la baie de Sant’Amanza et (v) la mise en place d’un calendrier pour la réalisation du pilote. En fonction des conditions météorologiques les différentes équipes identifiées pourront effectuer une première évaluation sur le terrain des sites potentiels de prélèvements de transplants et des sites récepteurs. De même, une cartographie récente (2020 ou 2021) du site pressenti pour installer le pilote (au droit de la plage de Balistra) sera fournie aux différentes équipes.

 

  • Phase 2a – Eté/automne 2021 : Réalisation de l’état de référence des sites récepteurs à travers leur cartographie (micro-cartographies, dénombrement de faisceaux) et l’évaluation de la vitalité des Posidonies présentes. Cet état de référence aura un intérêt particulier dans le suivi de la recolonisation naturelle de l’herbier de façon notamment à préciser l’apport des transplantations.

 

  • Phase 2b – Eté/automne 2021 : Réalisation des transplantations en collaboration avec les différentes équipes sélectionnées. La stratégie sera précisée lors du séminaire : nombre d’expérimentations/équipes, conditions environnementales testées (substrat, profondeur), nombre de transplants, descripteurs à prendre en compte (suivi).

 

  • Phase 2c – Printemps/Automne 2022 : Retours sur site pour suivre l’évolution des transplants et de l’herbier adjacent (recolonisation naturelle) ; réalisation d’un rapport intermédiaire sur le premier bilan du pilote après un an de suivi en collaboration avec les équipes impliquées.

 

  • Phase 2d – Printemps/Automne 2023 : Retours sur site pour suivre l’évolution des transplants et de l’herbier adjacent (recolonisation naturelle) après deux ans de suivi en collaboration avec les équipes impliquées.

 

  • Phase 2+ – Automne/Hiver 2023 : Séminaire de restitution pour dresser un bilan des actions engagées (sélection des protocoles les plus performants, évaluation coûts/ bénéfices) et définir une stratégie à long terme (extension à de nouveaux sites-atelier ?). Mise en place d’une stratégie de communication sur les résultats obtenus (supports, réseaux sociaux, colloques scientifiques).

Page mise à jour le 21/04/2021 par BRIAC MONNIER